huawei

Huawei a un plan pour s’affranchir de Google en Europe, le nouveau mécanisme d’inclusion financière de la BAD et plus d’infos à ne pas manquer ce vendredi

Sur le blog de Gaynako, vous trouverez tous les vendredis, un point de l’actualité concernant le monde des affaires en général et le monde numérique en particulier, en Afrique et dans le reste du monde.

Voici 10 choses à ne pas manquer pour cette semaine :

<1> Huawei va suivre la même voie que Samsung

huawei

La liste noire de Donald Trump a mis Huawei, la société chinoise, en danger hors de son marché domestique. La solution que le géant technologique chinois a trouvée pour s’en sortir est de créer son propre système d’exploitation. Tout comme Samsung avec Tizen, Huawei veut s’affranchir de Google et de son système Android. Source : Les Echos

<2> La BAD met sur pied un mécanisme d’inclusion financière numérique

banque africaine de développement

Malabo, la capitale de la Guinée Equatoriale a abrité le lancement du nouveau mécanisme d’inclusion financière numérique de la Banque Africaine de Développement. Il vise l’accès aux services financiers numériques pour 332 millions d’Africains supplémentaires, dont 60 % de femmes. Source : Réussir Business

 <3> Les opérateurs télécoms au Sénégal vont devoir faire attention avec leurs promotions

Groupe-Sonatel

L’ARTP, le régulateur sénégalais, est montée au créneau pour mettre de l’ordre dans le secteur des télécommunications du pays. En vue de protéger les intérêts des consommateurs et lutter contre la concurrence déloyale, l’organe de régulation a décidé de soumettre toute campagne de promotion d’Orange, Tigo et Expresso à son autorisation préalable. Source : Digital Business Africa

<4> La modernisation du secteur des télécoms en Ethiopie va coûter cher

addis-abeba

Le ministre éthiopien des Finances a récemment fait part de la nécessité pour son pays d’engager un « énorme investissement » de 2,2 milliards de dollars pour moderniser le secteur des télécommunications, « lourd et surchargé ». Le gouvernement éthiopien va s’appuyer sur le secteur privé, en octroyant des licences à des multinationales d’ici décembre 2019. Source : CIO-Mag

<5> La Blockchain, une solution pour le déficit de logement au Nigeria

LagosNigeria

La croissance démographique, l’exode rural et le manque de coordination des politiques gouvernementales sont des facteurs importants des inégalités en matière de logement. La blockchain et la tockenisation qui ont bien marché dans le cadre de l’AgriTech sont perçues comme des solutions à ce problème au Nigeria. Elles pourraient permettre le financement de 900 000 logements. Source : Africa

<6> Un nouvel outil pour détecter les bots sur Twitter

Les bots sont souvent utilisés sur Twitter pour tenir des comptes comme le ferait un humain. Ils tweetent, RT, aiment d’autres tweets, de sorte à se fondre parfaitement dans la masse des utilisateurs de la plateforme. Pour identifier la nature de l’auteur d’un tweet (humain ou robot) et lutter contre la prolifération des fake news, des chercheurs d’universités suédoise et finlandaise ont développé une application, qui s’appuie sur le machine learning. Source : Mail & Guardian

<7> Le Maroc réaffirme son intérêt pour l’Afrique subsaharienne

« Depuis son accession, en 1999, sur le trône du Royaume chérifien, Mohammed VI souhaite rattraper le temps perdu avec l’Afrique. Sur le plan économique surtout. Pour cela, le roi ne lésine pas sur les moyens. Tous les leviers politiques sont mis à contribution. » Source : Vu d’Afrique

<8> Africa No 1 sauvé par des artistes

africa-radio

En redressement judiciaire depuis près de 8 ans, la radio panafricaine a accueilli de nouveaux associés, dont les investissements lui ont permis de redresser la pente et de reprendre sa marche. Africa No 1 s’appelle aujourd »hui Africa Radio, grâce à l’initiative d’A’salfo des Magic System (Salif Traoré), Manu Dibango, Lionel Zinsou, Momar Nguer et Jean-Michel Severino. Source : Afrotribune

<9> Les soucis économiques des 2 géants d’Afrique font baisser les ventes de téléphones portables

smartphones afrique

Les données des opérations de fret concernant les smartphones au Nigeria et en Afrique du Sud ne présagent rien de bon pour les fabricants. Pour le premier trimestre de l’année 2019, il y a eu une baisse de ces opérations de 11,9 % au Nigeria et de 4 % en Afrique du Sud, comparativement à l’année dernière. Des chiffres symptomatiques des difficultés économiques que rencontrent ces 2 pays. Source : Quartz Africa

<10> Un début de législation anti-deepfakes va voir le jour

deepfakes

Les deepfakes gagnent de plus en plus en qualité et en popularité. Il devient de plus en plus facile de créer de fausses vidéos très convaincantes et de prêter à une personne, des actions et des mots qu’elle n’a en réalité pas commises ou prononcés. Une proposition de loi a été effectuée par la parlementaire américaine Yvette Clark. Cependant, son « DEEPFAKES Accountability Act » est trop optimiste. Source : Tech Crunch

Articles similaires