ecommerce

Le futur de l’e-commerce en Afrique fait débat, Google référence désormais les stories et plus d’infos à ne pas manquer ce vendredi

Sur le blog de Gaynako, vous trouverez régulièrement un point de l’actualité concernant le monde des affaires en général et le monde numérique en particulier, en Afrique et dans le reste du monde.

Voici 5 choses à ne pas manquer aujourd’hui :

<1> Le futur de l’e-commerce en Afrique, prometteur ou illusoire ?

ecommerce afrique

Quand on observe les statistiques, il est évident que le commerce électronique devient important en Afrique. Même si les pays du continent ne sont pas les premiers dans le classement mondial, les achats en ligne y prennent progressivement de l’ampleur. Selon un rapport de Statista, le commerce électronique en Afrique était estimé à 16,5 milliards de dollars en 2017. Un autre rapport du cabinet de conseil McKinsey indique que cette valeur pourrait bien atteindre 75 milliards de dollars en 2025. Toutefois, ces prévisions optimistes pourraient ne jamais devenir réelles si des efforts ne sont pas déployés en matière d’accès à Internet, de pénétration des services bancaires, la sécurité des serveurs web et la fiabilité des services postaux. Source : Africa

<2> Les AMP stories de Google vont apparaître dans les résultats de recherche

amp stories google

Les pages des résultats de recherche Google vont bientôt avoir des allures de Snapchat, Facebook ou encore Instagram. En effet, Google, qui a lancé les AMP Stories en toute discrétion en 2018, va lancer un nouveau bloc pour mettre en avant ces Stories. Il s’agit pour le géant de la tech de s’assurer que les bonnes histoires soient visibles et accessibles. Google commencera par afficher des Stories correspondant à la thématique du voyage, puis étendra cette fonctionnalité de son moteur de recherche à d’autres domaines comme le gaming, les films, la télévision, la mode, etc. Source : Presse-citron

<3> SAS, spécialiste américain de la data part à la conquête de l’Afrique

sas big data afrique

La compagnie américaine SAS opère dans le domaine de l’analyse et de l’interprétation de données. Elle compte investir 1 milliard de dollars, dont une grande partie consacrée l’Afrique pour se positionner dans le secteur prometteur de l’intelligence artificielle. Une grande partie de ses fonds sera dédiée à la formation des ressources humaines du continent. A cet effet, SAS entend implanter son modèle éprouvé de formation nommé SAS Academy, à destination des étudiants, clients et partenaires. Ce modèle prévoit des certifications en Big Data, analyse avancée et science des données. Source : Jeune Afrique

<4> Les utilisateurs de Twitter auront la possibilité de cacher des réponses qu’ils jugent inappropriées

Twitter

Afin d’encourager les twittos à présenter leurs pensées et leurs opinions de manière plus polie et moins violente, limiter l’action des trolls et d’assurer la sécurité de ses utilisateurs en général, la plateforme de micro-blogging a récemment lancé une nouvelle fonctionnalité. Elle permet à l’auteur d’un tweet de cacher certaines réponses considérées comme négative à une conversation. La nouvelle fonctionnalité est en phase de test et ne sera définitive que si les feedbacks sont positifs. En effet, elle présente un risque important de manipulation et pourrait limiter le contrôle des fausses informations. Source : Le Figaro

<5> Facebook va appliquer des changements dans ses indicateurs de performance

facebook-indicateurs

Cette mise à jour devrait se faire d’ici le 30 avril. Certains des indicateurs fournis par Facebook à ses annonceurs sont très peu utilisés, considérés comme des doublons, non-opérationnels ou obsolètes. Il s’agit de Offres enregistrées et Coût par offre enregistrée qui seront remplacés par Publications de publication, l’indice de pertinence qui sera remplacé par tout un ensemble de nouveaux indicateurs et bien d’autres. Source : Powertrafic

Articles similaires