growth hacking web scraping

Technique de growth hacking : Tout savoir sur le scraping de sites web

Le growth hacking, ou piratage de croissance est un ensemble de nouvelles stratégies marketing, qui permet de booster la croissance quelque soit la manière et à moindre coût. C’est un concept originaire de la Silicon Valley, utilisé par les entreprises et notamment les startups du web, dans le seul but de maximiser la croissance, gagner en visibilité, faire croître le trafic, le chiffre d’affaires et les nombres d’abonnés. Elles utilisent un ensemble de techniques de croissance appelées ‘’hacks’’ pour obtenir des résultats marketing probants avec peu de moyens financiers et en un temps record.

L’une de ces techniques est le web scraping, ou tout simplement scraping. Ce terme fait référence à l’extraction des données d’un site internet, pour un usage préalablement défini.

Comme toute technique de growth hacking, le scraping cherche à tirer avantage des structures et systèmes existants. Par conséquent, il n’a pas toujours bonne presse. Ses origines remontent aux débuts d’Internet et elle est aujourd’hui rendue plus facile grâce à de nombreux outils gratuits ou payants.

A lire aussi : Growth hacking : comment WhatsApp s’en protège ?

< Le scraping, un principe unique pour des buts différents >

scraping

Les outils de scraping procèdent en suivant 2 étapes : le fetching et l’extraction. Le fetching consiste pour le logiciel a trouver et télécharger la page web où se trouvent les données. Une fois fait, l’extraction des données est effectuée, après leur recherche, analyse et reformatage. Ce principe est le même que celui d’autres services web.

Lorsque vous allez sur un site web via Mozilla Firefox ou Google Chrome, votre navigateur télécharge la page correspondant à l’adresse que vous avez tapé (fetching) et la fait apparaître sur votre écran, de la façon dont le propriétaire du site souhaite que vous la voyiez (extraction).

On retrouve également le fetching et l’extraction dans le fonctionnement de Google Search. Le moteur de recherche visite des millions de pages chaque jour via ses bots, les indexent et les fait apparaître dans les pages de résultats de recherche, en fonction de la requête de l’utilisateur.

Dans le cadre du growth hacking, le scraping peut servir à atteindre différents objectifs. Certains web scrapers peuvent servir à collecter les données identitaires de plusieurs entreprises afin d’établir rapidement et gratuitement (ou à moindre frais), une liste de contacts. D’autres facilitent la veille concurrentielle via la comparaison des prix et produits, la détection de changement sur des sites, la surveillance de l’évolution de la présence et de la réputation en ligne, etc.

< Pour ou contre le scraping ? >

Quelle entreprise apprécierait que ses concurrents aient accès à des informations les concernant ? Le scraping facilite la vie mais il peut également s’avérer très intrusif, au point d’être parfois illégal.

Il n’est donc pas étonnant que des actions en justice aient été intentées contre les utilisateurs de cette technique dans différents pays où elle est particulièrement courante. Cependant, les plaignants n’ont pas toujours eu gain de cause, ce qui donne une certaine légitimité à cette pratique.

Cette légitimité est totale quand le scraping est utilisé pour effectuer des intégrations d’applications et de données dont l’utilisateur a la propriété. Les entreprises concernées se servent du scraping pour réduire considérablement le temps et les coûts de ces intégrations. Les bénéfices sont d’autant plus importants que l’entreprise est grande.

Vu que le scraping n’est pas simplement et purement interdit, les propriétaires de sites internet ont appris à s’en défendre. Ils passent par des méthodes allant du blocage d’adresse IP à l’interdiction de crawling pour les robots externes.

< 16 outils gratuits de web scraping >

Tout savoir sur le scraping de sites web

Le web scraping est une méthode éprouvée depuis longtemps. Il est accessible à la fois à ceux qui ont des compétences en codages et à ceux qui n’en ont pas via de nombreux outils :

  • Web Scraper (Chrome Extension)
  • Scrapy
  • Data Scraper (Chrome Extension)
  • Scraper (Chrome Extension)
  • ParseHub
  • OutWitHub
  • FMiner
  • Dexi.io
  • Octoparse
  • Web Harvey
  • PySpider
  • Apify SDK
  • Content Grabber
  • Mozenda
  • Cheerio
The following two tabs change content below.

Articles similaires