Paiements électroniques : Quand les Américains se mettent à copier les Africains

paiement electronique

On pourrait penser les américains plus enclins à l’usage du paiement par mobile – vu leur appétence aux smartphones notamment -, il n’en est rien en réalité. Outre-Atlantique, le consommateur lambda a toujours préféré les cartes de crédits pour ses besoins, contrairement à son homologue chinois par exemple. Mais la tendance s’inverse de plus en plus et le paiement mobile tend à épouser les habitudes, selon plusieurs études récentes.

A lire aussi : 5 cryptomonnaies africaines qui valent le détour

The Economist l’affirme. Le paiement mobile devrait représenter les 282 milliards de dollars de transactions à l’horizon 2021 aux Etats-Unis, soit trois fois les chiffres en 2016. L’une des utilisations les plus fréquentes des services de paiements via mobile consiste à effectuer des achats en ligne, puis à payer ses factures via un navigateur ou une application mobile.

Selon une enquête réalisée auprès des consommateurs en 2016, une autre caractéristique intéressante des technologies de paiement mobile pour les consommateurs américains était de pouvoir utiliser son téléphone pour empêcher les transactions de paiement non autorisées. L’usage des modes de paiements non-traditionnels transcende désormais les spécificités géographiques, d’âge, de sexe ou d’éducation. La nécessité de satisfaire ses besoins quotidiens est devenue fondamentale et tous les moyens, ou presque, sont bons pour y parvenir. Le consommateur américain a donc de plus en plus recours au paiement mobile pour les transactions de routine au café ou dans les épiceries. Les systèmes mobiles de commande à l’avance dans les Starbucks et fast-foods sont en croissance, avec des portefeuilles variés.

Les portefeuilles mobiles les plus utilisés en avril 2017 étaient Apple Pay et PayPal. La plupart des nouveaux utilisateurs en ont été satisfaits, ce qui augmente la probabilité d’y avoir à nouveau recours. Histoire de capitaliser sur ce succès, les détaillants et les PME proposent de plus en plus à la clientèle, des méthodes de paiement mobiles pour régler leur transaction. Ainsi, Apple Pay figurait en décembre 2016, parmi les principales plateformes de paiement mobile acceptées par les détaillants nord-américains. Elle était, suivie de près par PayPal et Masterpass, produit de Mastercard.

Evidemment, la sécurité concernant les systèmes de paiement mobile constitue encore une préoccupation majeure pour beaucoup aux Etats-Unis, avec plus de la moitié des personnes préférant les cartes de crédit au détriment des smartphones. Mais le boom de ce mode de paiement, consécutif au besoin des consommateurs de satisfaire leurs habitudes, devrait contribuer à en améliorer l’usage.